Massage ayurvedique indien Abhyanga en Inde

Village de Nallepilly dans le Kerala en Inde de Sud ouest. Je suis ici pour deux semaines pour traiter mon problème récurant de peau et améliorer l’élasticité de mes hanches qui ne me permettent plus de pratiquer le yoga comme je le voudrais.
J’ai choisi le traitement ayurvedique dans l’Ayurvedic Health Care Center près de Chittur parce que je n’ai pas obtenu de résultats probants par diverses approches naturelles en France. Le contact avec des amis Indiens, avec deux ashrams en particulier et la réflexion sur le film « Mon docteur indien » m’ont fait prendre la décision de venir ici pour me soigner.

IMG_4838

Ayurvedic Health Care Center Nallepilly

Le traitement – ce que les médecins ayurvediques ici appellent « treatment » consiste en massage abhyanga quotidien accompagné d’une prise de diverses tisanes.
Chaque matin on me réveille à 6h pour la prise d’une tisane de plantes diverses. Je reçois aussi un petit baquet d’eau chaude pour la toilette matinale. À 7h30 nous avons 30 minutes de yoga puis à 8h15, alors que les autres curistes descendent prendre leur petit déjeuner, on me demande de venir pour le massage.
En Inde l’abhyanga se pratique à quatre mains. Aujourd’hui c’est Saomia et Jayalakshmi qui vont s’occuper de moi. On me donne un cache-sexe rudimentaire, consistant d’en bout de tissu de coton, suffisamment large pour l’accrocher devant et derrière sur un fil du même tissu, que je mets autour de ma taille. Il se défera pendant le massage mais on dira que je suis couverte 😉

Je m’assois face à Jayalakshmi sur le bord de la table de massage. On commencera par un massage de la tête. Jayalakshmi fait un signe religieux avant de commencer. Elle prend une quantité d’huile d’une petite bouteille en plastique, pose l’huile sur mon chakra couronne et frotte un petit instant. Puis elle installe une goutte d’huile dans chacune de mes oreilles avec son index et elle commence le massage. D’abord des petits mouvements allant du centre vers les deux côtés de mon front et descendant vers les sourcils. Une forme de gommage. Plusieurs fois. Puis elle remonte sur les cheveux et les mouvements sont plus amples. Je me laisse faire, c’est très agréable. Elle fait des mouvements rotatifs sur l’ensemble de ma tête comme si elle voulait me laver les cheveux. Elle frotte aussi sur la couronne et sur les bords de mon crâne. Vigoureusement, comme si elle voulait les gommer. Ses gestes sont forts et profonds, avec appui et fermeté. Quand elle a bien parcouru toute ma tête elle accroche ses doigts dans mes cheveux, pré du crâne, les ferme en pressant les cheveux et ainsi tire sur leurs racines. Comme si elle voulait faire boucler mes cheveux. J’aime bien ce moment.

IMG_4792

Tulsi- Le basilic sacré

Je connais abhyanga de France qui y est un de mes massages préférés. Cela me fait plaisir de comparer la version française à l’indienne car les deux sont un peu différentes. Par exemple, le mouvement suivant se fait sur une personne assise et non allongée comme en France. Jayalakshmi et Saomia se positionnent de côté des bords longs de la table de massage et commencent à m’enduire d’huile. En fait, c’est un mélange d’huile, appelé Chādahodda, des huiles qui ont macéré avec des plantes médicinales puis ont été « cassées », par la chaleur. L’huile ainsi obtenue à une jolie couleur cuivrée et une senteur boisée et de noisettes grillées. Elle glisse bien sur la peau.

IMG_4894
La table de massage est en fibres synthétiques et en plastique – les bords, plus épais en plastique profilés et la partie pour l’assise en fibres. L’ensemble est bien dur et la matière me fait penser à une baignoire – c’est cela que ça donne au toucher. Un engin aussi un peu dangereux, à mon sens ; quand on est bien huilé – ça glisse !

IMG_4901.JPG

Mes deux masseuses commencent à appliquer l’huile sur mes épaules et sur mon dos. En France on utilise l’huile tiédie. Ici il fait tellement chaud qu’il n’y a pas besoin de la réchauffer. La quantité utilisée est aussi bien plus importante ici qu’en France.

Viennent les premiers mouvements de massage, aussi tous nouveaux pour moi – un travail sur les épaules en allant du haut du cou à travers les épaules vers les bras. Un peu comme si elles essayaient de m’abaisser les épaules et rallonger le cou. C’est fort. Puis des mouvements elliptiques sur mon dos, lissages des bras mes doits accrochés à leurs, gommages des paumes des mains, lissages des jambes, pieds, orteils. À chaque fois cinq à dix mouvements à quatre mains. Les deux femmes sont bien synchronisées même si elles parlent entre elles à voix basse.
Ensuite je m’allonge sur le dos et elles s’occupent de ma cage thoracique et de mon ventre. Les mouvements commencent à la racine du cou avec des frottements droite/gauche. Même si ça glisse bien je n’aime pas ce moment ; ma thyroïde est sensible, je n’aime pas qu’on la frotte et appuie dessus. Elles n’épargnent pas mes seins en descendant vers le ventre et les mouvements circulaires à quatre mains sur mon ventre se font dans le sens opposé aux aiguilles d’une montre. Bon, ce n’est pas ce qu’on m’a appris lors de mes cours de naturopathie mais ça va.

Ensuite des mouvements elliptiques sur mes jambes – du haut en bas et le retour. Elles ont la poigne sur mes mollets et ça fait mal ! Parfois je pousse des cris.
Cela fait à chaque fois 10, 12, 18 ou 22 mouvements dépendant de la partie du corps.
À la fin, le massage du visage avec des gestes qui me font penser au modelage de la figure dans le massage du bébé Shantala. C’est agréable.
Après  je me tourne et ça recommence sur le dos. Leur force est importante et ayant la tête couchée sur le côté je suis obligée de la tourner à mi-chemin pour décontracter mon cou.
Derrière elles frottent bien mon dos de gestes longs avec appui et avec des mouvements circulaires – mes hanches et mes fesses. Un gommage en profondeur. Et les mollets -une fois de plus en souffrance. À chaque fois pareil comme devant, une série importante de gestes que je compte en les accompagnant de respiration – inspire vers le haut, expire – vers le bas.
Je me sens bien huilée et je glisse sur la table comme un poisson sorti de l’eau 😁

La dernière étape du traitement ce sont des fomentations –  l’application des tampons chauds (kizhi) contenant un mélange d’écorces et de graines. Les deux tampons chauffent sur une poëlle , les femmes se les échangent un par un. Celle qui les applique frappe d’un coup sec le tampon contre la table puis sur sa main et enfin sur ma peau. Ce geste s’essai ne lui permet pas toujours de bien estimer la chaleur et je ressens celle-ci trop importante pour la peau alors qu’elle agit bien sur les organes et les os.

IMG_4950

Les kizhis qui grillent sentent bons et des petites traces de graines se collent en paillettes sur ma peau. L’application permet d’enlever le trop d’huile et agit comme papier émeri. Je me sens vraiment propre et nourrie par la peau. Quel luxe ces massages quotidiens !

IMG_4898

Mes masseuses m’accompagnent pour descendre et aller à la salle de bain pour me laver. J’ai un grand seau d’eau très chaude et deux sachets de farine de pois chiches. On mélange la farine avec l’eau chaude et je l’applique en frottant sur ma peau pour enlever l’excédent d’huile. Pour les cheveux le shampooing fait très bon affaire.
Ma peau est nourrie – lisse et ferme. Plus de ridules. Depuis que je suis ici je n’utilise plus de crème de visage – le massage suffit pour le nourrir !

Plus tard je saurai ce que ces massages fréquents ont apporté à mon corps. Déjà à présent, au bout de 4 jours je sens mes hanches plus mobiles et ma position de lotus s’est améliorée. J’ai un peu moins de bruit dans mes articulations et mon dos se tient plus droit. Ma digestion est franchement meilleure, j’ai bien moins de ballonnements et de gaz et je les évacue facilement. Mon appétit perdu est revenu. Mon ventre est de nouveau souple et je ne suis plus constipée. Avant de partir d’ici j’aurai un entretien avec les médecins pour savoir quelles mesures prendre pour continuer dans cet état de choses et effacer les erreurs alimentaires que je faisais.

La pluie tombe sur les rizières de Nallepilly et moi je savoure mon après midi.

IMG_4929

« Nanni » – « Merci » en Malayalam

 

Publicités

2 réflexions sur “Massage ayurvedique indien Abhyanga en Inde

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s