Ma cure ayurvedique en Inde

Nous sommes lundi et cela fait quatorze jours que je sois arrivée ici, à Ayurvedic Health Care Center à Nallepilly près de Chittur dans le Kerala.
Deux semaines qui me paraissent une éternité. Je me rappelle bien de mon arrivée, au début de l’après midi, dans cet îlot de paix et de calme, posé parmi les rizières et les cocotiers. Un havre de paix et de verdure, habité par une vie dense et invisible mais fortement audible les soirs, surtout après la pluie, qui semblait réveiller toutes les petites âmes endormies par la chaleur et le temps sec.

Il est pour moi le moment de faire un bilan avant d’entamer la séquence suivante.
Je suis venue ici pour soigner mes problèmes de peau et faire une cure de remise en forme pour me sentir mieux dans ma pratique de yoga. La décision de ce voyage lointain a été soufflée par des essais infructueux de me guérir par des méthodes naturelles en France, par mon intérêt pour la médecine respectueuse du patient et de l’environnement, par des réflexions autour du film « Mon docteur indien » et d’autres reportages sur ayurveda.

IMG_5290
À l’arrivée j’ai rencontré tour à tour les trois médecins ayurvediques – qu’on appelle vaidhya – qui exercent ici. Les consultations avaient pour but de déterminer les soucis à soigner, mon dosha principal- le terrain en ayurveda- et de préciser les dérèglements des doshas que je pouvais avoir. On m’a aussi parlé des premiers traitements que j’aurais avoir. Ensuite j’ai été servie ma première des nombreuses tisanes ayurvediques, pour préparer mon organisme au nettoyage à venir -le  nettoyage de l’intestin et le travail sur le système digestif.
Les tisanes ayurvediques sont préparées à base de plantes, racines, écorces. On n’y trouvera pas d’éléments animaux ni minéraux. J’apprécie ce choix étant végétarienne.
Ce qu’ici on appelle « first treatment » – Premier traitement – est le massage Abhyanga. Je l’ai déjà décrit dans l’article « Massage indien Abhyanga en Inde ». C’est ce qu’on appelle en France « le massage ayurvedique », avec ces différences qu’ici il est prodigué par deux masseuses donc à 4 mains, qu’on utilise beaucoup plus d’huile qu’en France et qu’il est beaucoup plus puissant au niveau des gestes et d’appuis. On m’a appliqué le massage Abhyanga pendant 4 jours puis il a été accompagné de massage Shirodhara, dont j’ai déjà parlé ici , qui consiste en application d’huile chaude en écoulement sur le front et le troisième œil.

IMG_4937
Divers médicaments ayurvediques m’ont été servis en forme liquide, soit en tant que décoctions et en forme de poudre diluées dans l’eau chaude bouillie. J’ai eu aussi en continu une tisane de la plante « drakshadi » qui avait pour but d’adoucir le trop de feu de pitta déréglé. Par la suite on a aussi procédé à l’instillation d’une décoction de plantes médicinales en forme de lavement intestinal – « Kashaya vasti », dans le but d’améliorer la mobilité de mes hanches. Et enfin le traitement consistait en renforcement de mes os et muscles par application d’une bouillie de riz rouge médicinal – navara, avec du lait et des plantes médicinales. Il s’agissait en fait de massage-gommage avec le riz pendant plusieurs jours de suite. Ce traitement porte le nom de « Navara ».
Les traitements ont été accompagnés d’une diète à base de céréales, légumineuses et légumes bio, avec peu de sel et de sucre et un peu de lait et de petit lait.
Physiquement parlant la cure n’a pas toujours était simple.
En tant qu’européenne j’ai trouvé les conditions des soins et leur force parfois dépassant mes possibilités d’acceptation et d’alignement à ce qui a été proposé.
Je pourrais parler de l’efficacité de tous ces traitements le temps de sortie du traitement terminé ; il faut compter le même nombre de jours de reprise que le nombre de jours de cure. En attendant, les premiers résultats positifs sur mon physique sont – un beau teint, le regard plus lumineux, amélioration de la qualité de ma peau – plus nourrie, plus ferme, idem pour mes ongles. Le nettoyage intestinal a bien aplati mon ventre, quelques kilos superflus sont partis.

IMG_5132
Durant mon séjour le personnel était présent et à l’écoute de mes besoins. Les autres curistes – Indiens – bienveillants et dans l’acceptation de ma présence. En fin de mon séjour j’ai eu la joie d’avoir pour voisines deux jeunes françaises qui m’ont permis de devenir un peu plus bavarde et avec lesquelles il m’était si précieux de partager nos découvertes et nos vécus.

IMG_5274

La cure ayurvedique, comme chaque traitement profond, agit aussi sur le mental et je trouve que ce nettoyage a été également important et parfois éprouvant. J’en ressors avec certains acquis par rapport à ma façon d’être et de prendre la réalité, à dédramatiser la réalité, à garder mon calme en regardant la force que je porte en moi. Ma force d’adaptation et de survie.
Tout au long de ce séjour des séances de yoga auto-administrés et données sur places m’ont accompagné et porté. J’ai hâte de les reprendre, au retour en France, car une intimité avec cette discipline s’était créé et ces moments ont été des pauses douceurs dans la tourmente du traitement.

IMG_5207
Je suis heureuse d’avoir pu découvrir un peu plus l’Inde dans sa spécificité et ses démarches par rapport à la connection à Soi, aux autres et la perception de la réalité.
Nallepilly-sur-rizières je n’oublierai pas les moments passés ici en tête à tête avec la Nature colorée et envoûtante. Quel cadeau.
Nous avons la possibilité de créer notre réalité. Je suis heureuse d’avoir créé celle-ci.

IMG_5015

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s