Helsinki – le cri de la mouette

Si la Finlande était une couleur ce serait le blanc. Le blanc qui comprend toutes les couleurs et qui est un aboutissement. Le blanc des églises luthériennes qui appelle au recueillement et au calme. Qui exige l’ouverture et à la présence non dissipée par aucune autre couleur. Le blanc de la grâce et le blanc l’immaculé. Le blanc de la neige fraîche qui couvre ce qui est sombre, qui polisse les aspérités. Le blanc des plumes de la mouette – élégante et en bonne santé. Le blanc de la nappe en lin – le luxe et l’attention. 

Et le bleu de la mer, des lacs et du ciel d’été …

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s