Sans billet

J’ai ouvert mon Instagram et voyagé au Japon, en Mayenne et à Rio de Janeiro. Le temps de quelques minutes j’étais une promeneuse à Tokyo, j’ai admiré Laval, j’écoutais le bossanova dans un bar de Copacabana. L’entre temps de soins à la famille, du désherbage du jardin, de la présence à la maison a été occupé par une séance de yoga le matin, une méditation planétaire en ligne, des nombreux bonjour au Soleil au cours de la journée, des observations d’animaux qui se présentent et des échanges avec des amies.

6AA66821-EDE0-4336-AB24-A3AEF0D9B047

J’ai décidé de voyager malgré les frontières fermées et la plupart d’humanité en confinement. Rien de plus facile avec les nombreux ‘en direct’ sur Facebook et des séances privées sur zoom. Ainsi chaque après-midi à 17h je me rends à New Hampshire aux États Unis. Depuis sa maison plantée dans la verdure, Snatam Kaur est chaque matin (c’est 11h sur la côte est) présente avec sa  guitare et sa belle voix, pour une méditation chantée en direct sur Facebook et Instagram. Snatam Kaur est une chanteuse mondialement connue des Mantras de la lignée kundalini de yogi Bhajan. Sa méditation, commencée au début du confinement, a vite mobilisé des centaines de pratiquants de kundalini yoga (moi y compris) et d’autres personnes, dont des novices. Chaque rencontre qui dure environ 40min est un moment fort de connexion à travers le globe dans la prière pour celles et ceux qui en ont besoin, une séquence de soins à sa personne et une élévation de sa conscience en résonance avec le partage planétaire. Le charisme de Snatam est émollient pour le cœur et le mental et on en ressort relevé de lumière et de good vibes.

6201901F-1769-4DC6-8928-1E75491804EA

Le kundalini yoga et yoga tout court ont été le départ pour tous ces voyages que j’ai effectué. A un autre moment, bien tardif en France, je me suis rendue en Cercle Sacré de femmes, diffusé depuis la Floride par Nour Kawa, une de mes professeurs en yoga kundalini l’année dernière à Rishikesh. A moi, qui aime de temps en temps de me retrouver en présence d’un groupe de femmes vibrant, l’énergie féminine a manqué durant le confinement. Je dois avouer que j’étais fortement séduite à l’annonce de cette rencontre. Je n’ai pas été déçue par les interventions diverses et les exercices de kundalini yoga dans ce groupe de femmes, majoritairement américaines, et d’une connotation particulière au pays. Mais, peu habituée à l’utilisation de zoom,  je me sentais schizophrène – fortement conscience d’être chez moi et à la fois tentant d’établir un lien avec ce qui se passait, au loin, sur l’écran. Nous ne nous sommes jamais parlé entre nous, n’avons pas même échangé un bonsoir, une présentation ou un au revoir. Ce voyage m’a laissé des impressions mitigées.

Et puis, un autre voyage, proposé par un collègue yogi, s’est profilé. Cette fois-ci, et toujours pour des raisons de yoga, je suis partie à travers un groupe sur Facebook, au Liban pour 3 jours de retraite. J’ai organisé mes journées pour pouvoir être la plus présente à tous les ateliers et conférences, et malgré un évident manque de relation directe avec les autres participants, j’ai vécu des moments grandissants et illuminants. L’ambiance qui régnait dans les ateliers était chaleureuse et bienveillante et cela, sans aucun doute, grâce à la contribution de l’organisateur et des enseignants qui ont remplis cet espace de leur savoir et de leur splendeur. J’ai eu vraiment la sensation de suivre une retraite, chez moi, et même les petites pauses dans le programme, au cours de chaque journée,  ne m’ont pas déconnectée du groupe, de l’ambiance et de l’importance du processus qui s’est mis en route en moi. C’était une magnifique occasion pour pratiquer la vie dans sa pleine dimension, chez moi et en partage énergétique avec les autres. J’ai commencé à sentir que cela PEUT se passer en mode virtuel aussi.

And last but not least, le confinement terminé mon activité professionnelle reprend tout doucement donc j’ai encore du temps pour voyager un peu. Gratifiée par l’expérience d’un atelier sur ayurveda pendant ma retraite yogique, je décide d’approfondir mes connaissance et je m’inscris à l’enseignement de 4 jours sur la vie selon ayurveda, organisé, comme la retraite, par Ayman Khatib de Guru Yoga. Ce sera avec le même enseignant, Daniel White, un collègue de ma promotion de la formation en kundalini yoga à Rishikesh en mars 2019. Daniel a une approche séquentielle, claire, assez logique mais aussi intuitive à la science d’ayurveda et à la théorie du yoga. De formation ingénieur il sait bien expliquer les concepts et j’en profite pour éclairer ce qui est resté flou lors des enseignements que j’ai reçu auparavant. Je voyage donc cette fois-ci en Australie, avec un décalage important en temps et en saison, à bord d’un zoom remplis en grande partie des libanais mais aussi de quelques âmes françaises. Je suis de plus en plus à l’aise avec l’outil et la connexion avec le groupe se fait plus facilement pour moi, d’autant plus que Daniel met l’accent sur l’accueil de chacun et propose un moment de  présentations au début de la session. Nous posons nos questions librement au cours de ces 4 jours et nous participons, étant connectés sonorement aussi, aux ambiances de chez nous. C’était un voyage hautement instructif et lumineux. J’en espère d’autres comme celui-ci mais je dois faire une pause pour reprendre mes esprits, intégrer ce que j’ai appris et jeter une touche organisationnelle dans mon quotidien. J’explose mon forfait mobile pour ces voyages et cela nécessite une gérance supplémentaire. Le moment écologique est arrivé sur scène.

Tous ces moments vécus m’ont apporté de la lumière et de la légèreté pendant une période déstabilisante et mentalement parfois éprouvante. Ma participation quotidienne à la méditation chantée a été le plus grand stimulant d’énergies positives et réconfortantes. Elle m’a aidé à reproduire des moments gratifiants et à créer des espaces d’encrage et de reconnection à ce qui est. À redescendre au fond de Soi et à plonger dans mon calme intérieur. J’en suis profondément reconnaissante à Snatam Kaur et ses healing energies, à l’expression de ce qu’elle est.
Si vous voulez voyager comme moi c’est toujours possible :

  • sur la page Facebook ou Instagram de #Snatam Kaur Khalsa
  • Dans le groupe #Guru Yoga sur Facebook qui propose des formations, retraites, cours de yoga
  • Avec Daniel White en yoga et Ayurveda sur #Satya Yoga & Ayurveda sur Facebook et YouTube
  • et avec moi sur ma page d’Instagram #bozena_yoyage

Bon vent et profitez de ces moments !

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s