Voyage vers la liberté

J’entreprends un petit voyage en temps du confinement. Je commande un repas à emporter à l’épicerie corse locale. Au moment de faire ma course, je me rappelle de l’été dernier et de notre voyage sur l’île ; étales remplis de fromages jamais vus, la beauté des plages aux eaux turquoises, la nature sauvage et vierge, les ambiances mi-tsiganes mi-italiennes. Je révèle au vendeur que je suis allée au pays et je rajoute, avec tristesse, le souvenir de l’île isolée le taux de covid remontant. Monsieur, en sortant un ‘il faut’, me conseille vivement de me vacciner. Parce qu’avec le vaccin ce sera mieux, je pourrais voyager. Je me tais, violentée soudainement. Je n’aime pas les ‘il faut’ car, à mon avis, ils n’apportent rien de structurant. J’écoute en moi ce que sa remarque me fait et me demande si j’oserai dire hautement ce que je pense. Donc c’est ça la finalité – pouvoir voyager ? J’annonce mes couleurs : ‘Je ne me vaccinerai pas pour pouvoir voyager.’ Et cette phrase devient tout d’un coup très puissante. C’est une phrase manifeste. C’est une phrase qui défie les moyens habiles et le conditionnement. C’est moi qui souligne. 

« La liberté ne peut être que toute liberté ; un morceau de liberté n’est pas la liberté » Max Stirner 

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s